samedi 19 mars 2011

De la boule au bol

Il y a trois jours, j'avais une boule de terre dans la main. Elle était lisse, compacte, ferme mais malléable. Tack! La boule se colle à la girelle et c'est parti pour un bol! De l'eau, de la force centrifuge, la pression des mains.... On dirait que le bol se crée tout seul.

Mais à vrai dire, ca n'a pas toujours était comme ca. Tout à changé il y a deux ans, lorsque je prenais des cours chez Ruby's Clay Studio, à San Francisco. Chez Ruby's, on m'a dit de considérer le bol de son intérieur. Il faut caresser le fond, s'assurer que la forme de la courbe intérieur soit harmonieuse.

Jusqu'à là, je m'étais focalisé sur l'extérieur du bol. Je partais d'un cylindre, sans forcement réfléchir sur le fait qu'un beau bol a besoin d'un fond arrondi. "Ne t'inquiète pas trop de l'extérieur, tu peux le peaufiner lors du tournassage," on m'a dit.

Aujourd'hui je me concentre sur l'intérieur quand je tourne un bol. Et deux jours après, j'ai donc un bol dont la rudesse extérieur ne laisse pas deviner la beauté intérieur :
Doit-il rester si laid?

Un peu de tournassage, et le bol est transformé.


 Son parois extérieur correspond à son intérieur et son pied  le rend à la fois plus léger et plus stable.


Il ne reste qu'à.... laisser sécher ce bol, le soumettre au feu du four, l'émailler, l'enfourner de nouveau! A chaque étape c'est un nouveau bol.

4 commentaires:

  1. C'est super de t'entendre décrire le processus étape par étape!

    RépondreSupprimer
  2. Wonderful! And welcome to blogopolis.

    RépondreSupprimer
  3. Thanks for the warm welcome, Eryl!

    RépondreSupprimer
  4. The images are very beautiful. I like the whole blog. I like the writing and the pace.
    I'm in!

    RépondreSupprimer