vendredi 20 juillet 2018

Stages d'émaux et autres aventures d'une potière

Si j'écris moins souvent sur le blog, c'est que je consacre tout mon temps libre à plein d'autres activités sympathiques.

Stages d'émaux avec Christine Bruckner.
En février, j'ai passé trois jours au musée de la poterie à Ger pour un stage d'émail mené par Christine Bruckner. Au cours du stage, nous avons fabriqué plus de 70 émaux et approfondi notre savoir à propos des composantes fondamentaux des émaux.

Je fabrique mes émaux à partir de matières premières et je fais de temps à autre des tests dans l'idée de trouver des nouvelles couleurs, mais je suis loin de maîtriser les subtilités de la création d'un émail. Le stage était très informatif : en plus des connaissances riches du maître, on profitait des questions posées par les autres et du fait qu'à plusieurs on peut réaliser beaucoup plus d'échantillons.
En mars et avril, j'y suis retournée pour la suite : une journée sur les shinos...

(avec de superbes résultats qui me donnent très envie de faire des cuissons à bois)

...et une journée sur les céladons. Ce sont des émaux à faire en réduction, donc pas possible dans mon four électrique actuel; mais je voulais y assister pour mon éducation personnelle. C'est fascinant de penser que des siècles avant l'électricité, certains potiers faisaient des cuissons très pointues avec des résultats raffinés réservés aux rois. Si moi, je m'inquiète des résultats sortant de mon four électrique, imaginez le stress des potiers chinois du 13e siècle.

Faute de temps, je n'ai poursuivi que trois émaux découverts lors du premier stage;  deux marchent bien et le troisième reste à perfectionner.

Le chocolat mat marche bien et le craquelé blanc est super pour l'extérieur des vases.
J'adore la couleur de l'émail à droite, mais j'aimerais éliminer les
trous d'épingle avant de le poser sur des pièces utilitaires.

Sorties près de Pontrieux
Il m'arrive encore de faire des choses non liées à la poterie (étonnant mais vrai) et Pontrieux nous offre une suite d'activités adaptées à nos envies. Cette année nous avons profité du club de badminton à Pontrieux et de l'association de jeu de société Grimoires à Pleudaniel: une activité pour le corps et une autre pour l'esprit. Et puis la dance Bretonne ! Grace à l'asso Plijadur an dans je me sens capable de rentrer dans le cercle aux Fest Noz. Avant d'arriver en Bretagne, je ne connaissais pas ces fêtes où un ou plusieurs groupes jouent de la musique Bretonne en live et les gens dansent en cercle ou en couple, selon la chanson. C'est vraiment génial car dans le cercle on voit des gens de tous les ages. De plus la musique est bonne, parfois avec des instruments, parfois en a cappella. J'ai même vu des chanteurs s'intégrer au cercle de danse : ils doivent avoir des poumons en acier !

J'en profite pour vous inviter au Fest Noz de Pontrieux le 28 juillet !

Avec l'été, c'est génial de sortir dans la nature avant ou après une journée dans l'atelier. Nous sommes allés en canoë de chez nous jusqu'au Leff (rivière qui rejoint le Trieux à 5 ou 6 kilomètres de Pontrieux) et j'ai enfin nagé dans la mer, pour la première fois depuis notre emménagement ! Merci I. pour ton conseil de plage et L. pour les sauts du rocher ! Je retournerai nager dans ces endroits idylliques.



Quelques mots sur l'atelier et la boutique 
Nous sommes très contents de notre première année à Pontrieux ! Je suis ravie des contacts que j'ai eu avec mes élèves et enchantée qu'ils aient envie de continuer en septembre. J'ai eu aussi deux stagiaires du lycée Savina à Tréguier qui étaient adorables : ils m'ont bien aidé avec diverses taches (émaillage, créations en terre papier, préparation du tournage...) et en échange ils ont pu découvrir le tournage, d'autres techniques de création, les joies du marché d'artisanat, etc. Une bonne ambiance règne parmi les artisans du coin... sur le marché de potiers à Belle Isle en Terre, sur d'autres petits marchés du coin, et dans Pontrieux (avec l'arrivée d'Eva Chevrier et ses bijoux en porcelaine, et d'Agnes Guillot avec son travail d'émail sur cuivre et ses dessins). Il y a vraiment un esprit d'accueil et de partage ici. 

Lucia de l'Atelier de la Luciole m'a donné un Totoro !!!
Elle a aussi mené une séance raku avec mes élèves - c'est à refaire l'année prochaine !

Côté boutique, ça tourne au niveau attendu - on ne roule pas sur l'or mais on peut acheter des produits frais/locaux toutes les semaines sur le marché - que demander de plus ? (J'ai mangé des kilos de fraises cette année. Merci S. de m'avoir fait découvrir la cueillette à la ferme Goazio !) Et au niveau personnel dans l'atelier, je suis contente de mes progrès en tant que potière. Je tourne plus fin et surtout un peu plus vite, avec le rythme imposé par la boutique. Je suis plus rodée dans les finitions et dans l'émaillage. Après l'été, j'espère avoir le temps d'écrire un billet sur le travail dans l'atelier : techniques, formes, émaillage... mais pour l'instant, il faut que j'aille tournasser les tasses expresso tournées hier sur la motte !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire