dimanche 8 juin 2014

Les pieds dans l'eau !

Ça fait un moment que je n'ai pas donné de mes nouvelles, car j'étais occupée par l'organisation de notre déménagement. On se barre de Paris !!! Mais, ça c'est une longue histoire de cartons qui n'est pas très passionnante, et je préfère vous raconter une rencontre que j'ai eu sur la plage (sur la plage !!!) de notre nouvelle ville.

Il ne faisait pas très chaud sur la plage et le ciel alternait entré un soleil éclatant et des nuages qui filaient au grand galop.


À ma droite, un groupe de baigneurs se préparait à se mettre à l'eau. J'ai appris plus tard qu'il s'agit d'un club de gens qui se baignent tout l'année. À ma gauche une classe d'école est arrivée avec leurs instituteurs. Ils se sont mis sur le mur pour pique-niquer.

Moi aussi, j'avais un pique-nique : un bon morceau de manchego, un beau pain, et un sac de tomates cerises rouges et jaunes. Les tomates avaient le goût de vrais tomates de jardin, rien a voir avec les fausses tomates qu'on nous propose dans les supermarchés et chez la plupart des primeurs.

J'ai entendu une voix de fumeuse me dire, "Madame ! Hello ! Bonjour ! Guten Tag !" C'était une clocharde qui me scrutait, vraiment pas sûre de la nationalité d'une femme blonde pique-niquant dans le sable lorsqu'il ne fait pas assez chaud pour enlever sa veste. (Sauf si on fait parti du club des nageurs, bien sûr.)
J'ai rendu son bonjour et elle m'a demandé si je voulais bien partager mon pique-nique. Ayant tout un pain et tout un fromage, clairement je pouvais, et quand j'ai mis des tomates dans sa main ses yeux sont devenus énormes, comme si je lui avait donné une poignée de diamants. "Des tomates !" Elle a crié.
Elle s'est assise non loin de moi dans le sable pour manger. De temps en temps suite à une tomate elle appelait, "Madame ! Trop bon, les tomates !" "Vous avez raison !" Je criais à mon tour.
Ensuite, elle est revenue me voir. "Madame, regardez les enfants là. C'est n'importe quoi. Obligés à rester sur le mur ! Les pieds dans l'eau, ils devraient avoir les pieds dans l'eau ! Les pieds dans l'eau !" Et elle est partie se mettre les pieds dans l'eau.
Elle est restée un long moment au bord de l'eau, face à l'infini de horizon (et les pieds dans l'eau.)
En remontant la plage, je l'ai entendue chanter de sa voix rauque, "we don't need no education! We don't need no thought control!"

Le lendemain
Le jour d'après il faisait super beau. J'ai aperçu la clocharde de loin en ville. Arrivée sur la plage, j'ai revu le club des nageurs. J'ai mis mes pieds dans l'eau. Et puis, à ma grande satisfaction, j'ai pris ma première baignade de 2014.

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. En te lisant, on n'a qu'une seule envie : t'imiter. Faire ses valises et partir dans le sud, au bord de l'eau.

    RépondreSupprimer